Comment accueillir dans le Maine-et-Loire des ressortissants Ukrainiens ?

mise à jour 12 Mai 2022 / COMMUNIQUÉ PASTORALE MIGRANTS DIOCÈSE ANGERS

Bandeau Solidarité Ukraine 2022 {PNG}« Je veux aider les ukrainiens : comment faire ? » : Afin de répondre à plusieurs messages reçus à la Pastorale des migrants dans le diocèse d’Angers, vous trouverez ci-dessous les 3 points essentiels pour une charité organisée et utile.

  1. Constituer une petite équipe locale à l’échelon paroissial, (mais pas que...)
  2. Rejoindre les réseaux associatifs, (ne pas agir seul)
  3. S’informer, se former, prier, partager, (agir en connaissance)

Cette méthodologie a fait ses preuves en 2015 lors de l’accueil de migrants où plus de 40 paroisses sur 62 s’étaient mobilisées. Pour informer d’actions locales, contactez le 07 80 41 24 11 ou migrants chez diocese49.org

NOUVEAU 24 mai 2022 :

Appels à bénévolat : Je recherche des bénévoles pour des temps de convivialité auprès d’ukrainiens à Angers : discuter, prendre un thé, aide aux devoirs, cours de Français, faire des visites à Angers ou aux alentours). Contact pour la mise en lien auprès de Régine au 07 80 41 24 11

Accueil : Fin avril, 3500 ukrainiens ont été accueillis en Pays de la Loire et 634 dans le Maine-et-Loire : les ménages sont arrivés pour 1/3 dans les accueils collectifs et les 2/3 par leurs propres moyens ou par le biais d’associations.
Accompagnement : Les publics accueillis chez des particuliers peuvent bénéficier d’un accompagnement social dégressif financé par l’État, écrire à courriel
Re-logement : les besoins en relogement des ménages déjà hébergés chez des tiers peuvent être exprimés par courriel. Pour faciliter le traitement de la demande, il est important que les précisions sur la composition familiale, le lieu d’hébergement chez les tiers, l’ouverture des droits (APS, perception de l’ADA...) le besoin en relogement soient bien expliqués.

Travail, scolarité, cours de Français :

Hébergement : Des accueils collectifs en priorité sont recherchés par la préfecture du Maine-et-Loire lire la suite

pour héberger des ukrainiens dès la fin mars. Une fois enregistrés administrativement et leurs besoins recueillis par un opérateur social (une association prestataire de l’Etat), les ukrainiens, femmes et enfants en majorité à ce jour, pourront alors être accueillis chez des particuliers et poursuivre leur intégration sur le territoire français. N’hésitez pas d’ores et déjà à vous référencer. Une page est dédiée par la préfecture du Maine-et-Loire.

L’accueil à domicile ne s’improvise pas. lire la suite

Le service de la Pastorale des Migrants pour l’Église d’Anjou insiste sur l’importance de ne pas agir seul et de constituer un groupe de familles d’accueil dans votre paroisse.
Celui-ci pourra être une ressource (d’écoute, de partages d’expériences, de relecture) et de prières avec les ressortissants chrétiens accueillis. Contact, informations et accompagnement auprès de Régine Dupont au 07 80 41 24 11, responsable service Mission et Migrations, courriel

« J’accueille des Ukrainiens à mon domicile »
Lire l’article officiel de la préfecture du Maine-et-Loire pour tout savoir de la procédure d’accueil des ressortissants Ukrainiens.

« Ukrainiens : vos démarches pour demander une protection temporaire »
Lire l’article officiel du ministère de l’intérieur sur l’information à destination des personnes déplacées d’Ukraine et souhaitant demander une protection temporaire en France.

NOUVEAU : Utile, livret officiel accueil des ukrainiens rédigé par le gouvernement Français (bilingue Français/Ukrainien) à diffuser dans les réseaux. A télécharger ici

L’association SPODIVA propose à partir du 08 avril des cours de Français pour les Ukrainiens et d’autres personnes étrangères (15h-17h pour la 1ère fois) 58 boulevard du Doyenné Angers (Cité des associations, salle N°5)

Accueillir : Les aléas liés à la rencontre : lire la suite

Lire le livret commun très bien fait de 5 associations (« Vigilances et difficultés » notamment page 11 à 17, Hébergement citoyen
Lire le communiqué du 16 mars 2022, de 4 associations Ne pas se précipiter : (Mission et Migrations (CEF) ; Fédération Entraide Protestante ; JRS Welcome ; Secours Catholique Caritas France) Plateforme d’appui à la mobilisation citoyenne pour l’accueil des personnes exilées


1- Constituer une petite équipe locale à l’échelon paroissial

  • Réunir les personnes volontaires et disponibles pour un accompagnement global et inscrit dans la durée des réfugiés accueillis.
  • Recenser :
    . les compétences qui peuvent être mises en œuvre (soutien dans les démarches administratives, aide scolaire ou linguistique, etc.)
    . les disponibilités de chaque personne du groupe (covoiturage, temps convivialités...)
    . les possibilités matérielles effectives (dons financiers)
  • Repérer et se rapprocher des personnes expertes qui œuvrent déjà localement dans le champ de la solidarité et de la fraternité (par exemple, une équipe qui a vécu un accueil de migrants, une commission Santé-Solidarité, une équipe de bénévoles du Secours Catholique, une équipe de la Pastorale des migrants, une communauté ecclésiale de base, etc.)

2- Rejoindre les réseaux associatifs : Ne pas agir seul !

  • Contre la guerre en Ukraine : L’association Spodiva Ukraine Angers propose un rassemblement chaque samedi place du Ralliement à Angers à 15h.
  • Se faire connaître à la mairie près de son domicile et indiquer les compétences que l’équipe peut mettre en œuvre.
  • Rejoindre les réseaux associatifs de solidarité existants et proposer l’aide de l’équipe locale pour les soutenir. Exemples :
    . Angers, accueillir les ukrainiens Villactu
    . Denée, l’association Anjou-Lviv, lien vers le site
    . Beaupréau, accueil en famille : joie et difficultés !
    . Bouchemaine, audio RCF (durée 1,36min) Collecte : Collecte de dons pour l’Ukraine

3- S’informer, se former, prier, partager

Site officiel du gouvernement Français

Migrant, déplacé, émigré : de qui parle-t-on ?

  • Le terme « déplacés  » désigne des individus contraints de fuir leur lieu de résidence habituel. Cela peut être à cause d’un conflit armé, de situations de violence généralisée, de violations des droits de l’homme ou de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme. (Exemple : des ukrainiens arrivent en France, ils sont "déplacés". Après des démarches administratives, ils peuvent devenir réfugiés.)
  • Le statut de réfugié est défini par la Convention de Genève de 1951. Il est attribué à une « personne qui, craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut, ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays. »
  • Le temps d’un passage de frontière, l’émigré devient un immigré. L’Institut national d’études démographiques propose cette définition : « Personne née dans un autre pays que celui où elle réside, qui a donc franchi une frontière (ou plusieurs) depuis sa naissance. Elle peut avoir la nationalité de son pays de naissance ou avoir une autre nationalité, notamment celle du pays dans lequel elle réside. (…) En France, on réserve la dénomination d’immigré aux seules personnes “nées étrangères à l’étranger”, en excluant les personnes nées françaises. »
    Source NG-Florent Lacaille Abliges-2019

Ukrainiens : droit au séjour en France, quelle procédure ?

« J’accueille des Ukrainiens à mon domicile »
Lire l’article officiel de la préfecture du Maine-et-Loire pour tout savoir de la procédure d’accueil des ressortissants Ukrainiens.

« Ukrainiens : vos démarches pour demander une protection temporaire »
Lire l’article officiel du ministère de l’intérieur sur l’information à destination des personnes déplacées d’Ukraine et souhaitant demander une protection temporaire en France.

NOUVEAU : Utile, livret officiel accueil des ukrainiens rédigé par le gouvernement Français (bilingue Français/Ukrainien) à diffuser dans les réseaux. A télécharger ici

Site officiel de l’Église Catholique en France

Accès aux sources de la Conférence des Évêques de France (CEF)

Autres associations caritatives et articles médias (liste non exhaustive)


Prier

Vidéo

Notre Père en Ukrainien - Our Father in Ukrainian

Communiqués communs d’associations
Conférence des Évêques de France, Service Mission et Migrations,
Secours Catholique Caritas France, CCFD-TS, JRS France, Emmaüs, Fédération entraide protestante